La CFDT dénonce une fois de plus que le déploiement des nouvelles organisations de travail sont imposées, sans concertation avec les équipes sur le terrain et sans prise en compte des alertes émises par ses représentants du personnel dans toutes les instances où ils siègent.

La mise en place des permanences téléphoniques à compter du 3 juin 2024 pose questions et incompréhensions de la part des salariés. Cela prouve que la nécessité d’un tel projet n’a pas convaincue et n’est donc pas acceptée.

De plus, les salariés concernés n’ont pas le sentiment d’avoir eu les temps nécessaires pour digérer toutes les formations et donc d’acquérir toutes les compétences des nouvelles activités pour répondre sereinement aux sollicitations des clients.

Sur la mise en place de permanences téléphoniques, n’aurait-il pas été judicieux de commencer par une expérimentation ? La CFDT est persuadée que celle-ci aurait permis de rassurer les équipes car s’appuie sur des retours d’expériences réguliers et d’ajustement d’organisation.

Mesdames et Messieurs, membres du Comex, il est grand temps d’écouter ce que les équipes du terrain ont à dire !

Osez donner la parole en mettant en place des actions d’expression directe et collective avec les salariés impactés, du type « tables rondes – Loi Auroux ».

La CFDT est convaincue que la direction n’abuse pas assez de méthodes ayant fait ses preuves afin que les situations ne se dégradent davantage.

Chaque partie pourrait ainsi exprimer ses objectifs, ses craintes, ses réalités, ses expériences et certainement trouver ensemble les ajustements indispensables pour que les projets aboutissent dans de bonnes conditions de travail.La CFDT constate que des appels à l’aide émergent un peu partout sur les sites.

La CFDT, en soutien avec les équipes, demande à la direction générale de prendre sans attendre toutes les mesures nécessaires afin que les salariés retrouvent une ambiance de travail sereine.

Nous sommes là et seront toujours là pour faire entendre vos voix collectivement et solidairement !

Les commentaires sont désactivés